Communauté francophone des fans de System Of A Down : France, Belgique, Suisse, Luxembourg, Canada, etc
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant
AuteurMessage
Valhalla
Kombucha Mushroom


Nombre de messages : 1108
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Dim 27 Sep - 19:57

Et naturellement il fallait cracher sur Céline juste après, je l'aurais parié...
J'avais hésité à rajouter à la fin de mon message: "Et ne venez pas me parler de Céline le méchant collabo, Céline l'antisémite, Céline l'infâme ordure, Céline..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PB
Kombucha Mushroom
avatar

Masculin Nombre de messages : 5295
Age : 27
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Dim 27 Sep - 20:43

Valhalla a écrit:
Et naturellement il fallait cracher sur Céline juste après, je l'aurais parié...
Ah mais ça c'est une tradition ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valhalla
Kombucha Mushroom
avatar

Masculin Nombre de messages : 1108
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Dim 27 Sep - 21:46

Party Boy a écrit:
Valhalla a écrit:
Et naturellement il fallait cracher sur Céline juste après, je l'aurais parié...
Ah mais ça c'est une tradition ^^
Raison de plus pour l'éviter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocebo
Mr . Jack
avatar

Masculin Nombre de messages : 702
Age : 26
Localisation : Québec
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Dim 4 Oct - 17:48

Kentucky Ham de William Burroughs, Jr.

Le fils du célèbre William Burroughs, qui est malheureusement dans l'ombre de son papa alors que son livre est très bon !

Il a un style très personnel et un humour décapant, ça se lit tout seul ! J'ai adoré, tout simplement adoré. Je vais essayer de mettre la main son autre roman, ça s'annonce bon aussi !

Les pieds des anges de Evelyne de la Chenelière.

Pas mauvais, mais pas excellent. Une pièce de théâtre un peu surchargé parfois, plusieurs passages inutiles et beaucoup de longueurs. On dirait vraiment que l'auteure s'est concentré à faire quelque chose de "bizarre" et en a oublié son contenu un peu. Mais bon, j'ai aimé la structure et le sujet était bien exploité malgré certaines maladresses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocebo
Mr . Jack
avatar

Masculin Nombre de messages : 702
Age : 26
Localisation : Québec
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Jeu 8 Oct - 16:37

La preuve, Agota Kristof.
Le troisième mensonge, Agota Kristof.

Les deux derniers romans de la "trilogie des jumeaux", le premier étant Le grand cahier.
C'est sérieusement à lire, si ce n'est pas déjà fait. C'est bouleversant, ni plus ni moins. On sort forcément marqué par cette lecture. Le tout est très bien ficelé, c'est une grande oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocebo
Mr . Jack
avatar

Masculin Nombre de messages : 702
Age : 26
Localisation : Québec
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Ven 23 Oct - 19:52

Merde alors, plus personne ne lit ici ou quoi ?

La cantatrice chauve / La leçon, Ionesco

Tout simplement d'un ridicule à se tordre de rire. On ne retrouve pas la même profondeur, la même angoisse, que dans Rhinocéros, mais on y rit beaucoup plus.

Jacques le Fataliste et son maître, Diderot

En un seul mot : génial. L'humour est omniprésent, ce qui n'est pas pour me déplaire, et la façon de raconter est tout bonnement étonnante. L'auteur nous amène d'un récit à l'autre, intervient pour s'adresser au lecteur, revient à son histoire, etc. Un pure plaisir de lire cet anti-roman.

L'Homme rapaillé, Gaston Miron

Je m'en veux de ne pas m'y être mis plus tôt. Un très grand homme et poète québécois, définitivement. L'aliénation, l'amour, l'angoisse et surtout la nation québécoise sont les principaux thèmes de ce recueil, et on y voit toujours le soucis de Miron de s'exprimer avec le français du Québec. C'est vraiment à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Péo
Le Modo d'Amérique
avatar

Masculin Nombre de messages : 2055
Age : 24
Localisation : Québec
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Ven 23 Oct - 20:26

Nocebo a écrit:


La cantatrice chauve / La leçon, Ionesco

Tout simplement d'un ridicule à se tordre de rire. On ne retrouve pas la même profondeur, la même angoisse, que dans Rhinocéros, mais on y rit beaucoup plus.


Ah la Cantatrice Chauve I love you J'avais vu la pièce l'an dernier, et j'suis un grand fan de Ionesco!

Si t'aime bien le genre j'te conseil fortement En attendant Godot de Samuel Beckett!

_________________
«Dire des idioties, de nos jours où tout le monde réfléchit profondément, c'est le seul moyen de prouver qu'on a une pensée libre et indépendante...» - Boris Vian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tckt
Administrateur
avatar

Masculin Nombre de messages : 9476
Age : 31
Localisation : Lille
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Ven 23 Oct - 23:01

Ah oui j'aime beaucoup la cantatrice chauve, ça me donne envie de m'y remettre, et du coup je vais tenter le coup de Beckett !

_________________
Twitter - SensCritique - Xbox Live
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.soad-fr.com
Nocebo
Mr . Jack
avatar

Masculin Nombre de messages : 702
Age : 26
Localisation : Québec
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Sam 24 Oct - 2:03

Oui, je connais Beckett et sa pièce, mais j'hésite. Voir la pièce doit être bien, mais la lire est-ce que ça vaut le coup ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Péo
Le Modo d'Amérique
avatar

Masculin Nombre de messages : 2055
Age : 24
Localisation : Québec
Date d'inscription : 19/08/2007

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Sam 24 Oct - 4:33

Personellement Godot je ne l'ai jamais vu, malheureusement, mais je l'ai lu et joué un extrait...et seulement avec ça j'ai adoré cette pièce! Alors je supose que oui!

Après c'est sur que de la voir c'est mieux, mais c'est le cas pour n'importe quelle pièce de théâtre...

_________________
«Dire des idioties, de nos jours où tout le monde réfléchit profondément, c'est le seul moyen de prouver qu'on a une pensée libre et indépendante...» - Boris Vian
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo'
Maître Capello Déchu
avatar

Masculin Nombre de messages : 6949
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 16/05/2005

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Sam 24 Oct - 8:43

Je pense qu'elle vaut le coup vu qu'elle est toujours étudié en classe littéraire ou en prépa ^^ Moi pareil, j'ai étudié qu'un extrait (le fameux extrait avec "voilà l'homme tout entier qui s'en prend à sa chaussure alors que c'est son pied le coupable"), mais c'est pas possible de passer une vie sans entendre parler plusieurs fois d'En Attendant Godot, donc je présume que ça doit valoir le coup d'être lu ^^

Mais moi je suis vraiment pas fan de l'absurde ... Mais j'avais étudié un extrait d'une pièce de Pinter que j'avais assez bien aimé, The Dumb Waiter (faites gaffe de pas lire le résumé en entier si vous voulez lire le bouquin, ça révèle la fin ^^).

_________________

https://www.facebook.com/martintheisland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soad-fr.com
Nocebo
Mr . Jack
avatar

Masculin Nombre de messages : 702
Age : 26
Localisation : Québec
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Mer 4 Nov - 16:26

The Catcher in the Rye de J.D. Salinger
Ce n'est pas un classique de la littérature américaine pour rien ! Holden Caulfield est un personnage terriblement attachant. L'histoire en soi n'est pas la plus original (un ado révolté, blablabla), mais c'est amené d'une façon tellement personnelle qu'on arrive pas à lâcher le livre. À lire en anglais, car puisqu'il y a beaucoup de langage parlé et de jurons, ça perdrait de son charme en traduction.

Comment devenir un monstre de Jean Barbe
Un livre vraiment excellent, même si j'ai mis un peu de temps à apprécier le style de l'auteur. Je trouvais qu'il y avait trop de métaphores/comparaisons, mais j'ai fini par y trouver un certain charme : même que ça rend le tout très plaisant à lire. L'histoire elle-même est très bien, avec des personnages hauts en couleur, un fond philosophique et un questionnement sur la guerre et l'être humain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulot
mushroomAtomik
avatar

Masculin Nombre de messages : 8742
Age : 28
Localisation : 77
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Mer 4 Nov - 16:58

Ah tiens la cantatrice chauve je l'ai vu y'a pas longtemps au théâtre, c'est clair que cette pièce est géniale mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocebo
Mr . Jack
avatar

Masculin Nombre de messages : 702
Age : 26
Localisation : Québec
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Mer 18 Nov - 14:28

La religieuse de Diderot

Légèrement déçu. C'est une très bonne lecture, mais après avoir lu le génial Jacques le Fataliste et son maître, je m'attendais à un truc aussi bon. Néanmoins, je suis très heureux de l'avoir lu et je suis plutôt fier de l'avoir dans ma bibliothèque personnelle.

La Nausée de Jean-Paul Sartre

Bouleversant, j'ai adoré. Le style de Sartre est sublime. Je suis sans mot, j'ai réellement été captivé par ce roman. Définitivement à lire si ce n'est pas déjà fait. Il va sans dire que c'est un ajout dont je suis très, très fier à ma petite bibliothèque.

Et là, j'ai commencé à lire Les Misérables de Victor Hugo (bah oui, je l'avais pas encore lu Embarassed ). J'ai à peine 100 pages de lues, mais je comprends déjà pourquoi c'est un classique. Magnifiquement écrit, et terriblement touchant. Ça va pas être une corvée de passer à travers les 1000 pages (environ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valhalla
Kombucha Mushroom
avatar

Masculin Nombre de messages : 1108
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Lun 17 Mai - 22:20

Vous parliez de La Cantatrice chauve un peu plus haut. Je l'ai lu. Divertissant, mais lassant. J'imagine que c'est intéressant à voir, mais heureusement que c'est très court à lire, parce que ce n'est pas très captivant. Vous allez me dire que c'est ça l'absurde, mais bon, je pense qu'on peut creuser davantage. J'ai Rhinocéros qui traîne quelque part et qui me semble plus intéressant. Je m'y attarderai un de ces jours.

Toujours dans le texte dramatique, j'ai lu Huis clos de Sartre. J'ai beaucoup aimé, c'est une représentation de l'Enfer originale et très pertinente. On ressent véritablement l'ambiance infernale tout au long de l'unique acte, ce sentiment de claustrophobie. Une bonne réflexion sur le jugement, le rapport entre l'Autre et soi-même, la place de l'homme dans le monde et la vie telle que perçue par les existentialistes. Définitivement à lire.


Plusieurs fois j'avais lu ou entendu des éloges à propos de Kurt Vonnegut, comme quoi il serait l'un des grands écrivains américains de notre époque... Lecture, donc, de Le Berceau du chat (Cat's Cradle), l'histoire d'un homme qui cherche à écrire un livre sur l'un des paternels de la bombe atomique et dont l'enquête journalistique l'amène à découvrir une invention phénoménale et gardée secrète que ledit bonhomme avait mise au point. Ses recherches le mènent à San Lorenzo, une petite île perdue habritant un étrange gourou, Bokonon, et dirigée par un dictateur, lieu de résidence du fils du scientifique décédé.

Un style qui ne m'a pas accroché, certaines phrases à surligner, une évolution narrative proche du scénario, peu d'émotion, des personnages peu attachants, des suites d'événements qui m'ont semblées un peu aléatoires et précipitées... Bref, je n'ai pas trop aimé. En terme de "véritable hommage à la stupidité et la naïveté humaine", comme on prend soin de préciser sur la quatrième de couverture, il y a mieux. On dit que son meilleur est Slaughterhouse-five. Peut-être finirai-je par y jeter un coup d'oeil.


Je viendrai compléter ma liste prochainement, je n'ai plus trop envie d'écrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulot
mushroomAtomik
avatar

Masculin Nombre de messages : 8742
Age : 28
Localisation : 77
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Mar 18 Mai - 6:34

Je ne suis vraiment pas fan du théâtre, mais cette pièce est l'une des rare qui m'ait plu. Autant à lire qu'à voire, je suis fan du surréalisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocebo
Mr . Jack
avatar

Masculin Nombre de messages : 702
Age : 26
Localisation : Québec
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Mar 18 Mai - 14:35

Il n'y a rien de surréaliste dans ce que Valhalla a nommé Surprised Tu parlais de quoi ?

J'avais oublié ce sujet, j'ai lu un bon paquet de livres. Je viendrai poster mes commentaires que j'en aurai envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valhalla
Kombucha Mushroom
avatar

Masculin Nombre de messages : 1108
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Mar 18 Mai - 17:21

Il voulait sûrement parler de l'absurde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bulot
mushroomAtomik
avatar

Masculin Nombre de messages : 8742
Age : 28
Localisation : 77
Date d'inscription : 29/12/2005

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Mar 18 Mai - 19:07

Ouais absurde et surréalisme, pour moi c'est la même chose (ptin si ma mère qui est prof de français voyait ça elle ferait une crise ...), je parlais de la Cantatrice Chauve pardon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valhalla
Kombucha Mushroom
avatar

Masculin Nombre de messages : 1108
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Jeu 20 Mai - 18:22

De retour sur le topic rassemblant une suite de monologues pour parler brièvement de mes quelques récentes lectures.

Demian, roman de Hermann Hesse qui devait être le premier d'un triptyque complété par Siddharta (que je n'ai pas encore lu) et Le Loup des steppes, romans d'initiation à trois âges de la vie (respectivement l'adolescence, la vie adulte et la vieillesse), est bourré de symboles et regorge de thèmes intéressants. Nous suivons Émile Sinclair, jeune garçon élevé dans un milieu protestant rigide dans l'Allemagne d'avant-guerre et dont la rencontre de Max Demian, un peu plus âgé et exerçant sur lui une fascination, l'amènera à se questionner sur son milieu, son existence et la vie, tentant de briser ce que la morale chrétienne dogmatique lui a enseignée depuis son enfance et affirmer son individualité. Évidemment, le roman porte l'aura de la psychanalyse (écrit en 1919 et suite à une psychanalyse de Hesse avec Jung himself), ce qui m'a quelque peu déplu, sans toutefois altérer la qualité de l'oeuvre. Beaucoup de références religieuses également, de symboles et teinté d'une sorte de mysticisme orientale (Hesse se passionnant pour les religions d'Extrême Orient). Sinclair croisera plusieurs personnages qui agiront comme autant de guides sur son évolution et qui contribueront à forger sa personnalité. Des thèmes comme la dualité, la spiritualité, l'inconscient et l'individualité portent ce roman très riche que je trouve cependant trop lourd et fantasque par moments.


André Breton écrivit Nadja suite à sa rencontre avec une étrange femme un peu paumée qu'il rencontra par hasard dans la rue et qui sera la première d'une série de rencontres presque quotidiennes s'étalant sur un peu plus d'une semaine. La femme fascine Breton et, selon lui, incarne le surréalisme. D'autres propos plus ou moins reliés à cette histoire sont greffés au livre, mais le corps en est le retracement des événements et des impressions de cette brève aventure. À mon avis, la seule réelle valeur du livre est Nadja elle-même et sa fin malheureuse (« Nadja, parce qu'en russe c'est le commencement du mot espérance, et parce que ce n'en est que le commencement »). Un personnage (qui est bien réel toutefois) très particulier, une originale qui dégage quelque chose de puissant, une folie unique. Au fil du texte, des pages nous montrent des photos de lieux, de gens ou des dessins de Nadja pour aider le lecteur à se représenter l'aventure. Bref, le seul intérêt étant pour moi ce que Nadja peu apporter de mystère, de charme et d'émotion au lecteur, je ne le recommanderait que pour ça. Je me permets de rajouter ceci: l'identité véritable de Nadja, Léona Delcourt, ne fut découverte que très très récemment par une journaliste néerlandaise.


La Chute d’Albert Camus est le monologue de près de 150 pages et découpé en six parties qu’un certain Jean-Baptiste Clamance (onomastique intéressante), se disant « juge-pénitent », déclame à un homme rencontré dans un bar d’Amsterdam, confession impressionnante. L’homme narre donc à son « compatriote » sa vie passée, glorieuse et sans soucis, et le début de sa « chute » correspondant à une prise de conscience sur sa nature dégoûtante, ses fautes passées et ses regrets qu’il extrapole à l’humanité entière. Déroutant au début de par sa forme inconventionnelle, mais assez intéressant quant à la vision de l’homme qu’il donne, le roman vaut vraiment la peine d’être lu.


Dans Les Carnets du sous-sol, Dostoïevski prend la plume d’un quadragénaire ermite pestant contre le monde dans sa « cave » en écrivant ses pensées qui ne sont même pas destinées à être lues. La première partie est composée de monologues viscéraux et agressifs, tandis que dans la seconde, le misanthrope narre des événements particuliers qui nous en apprennent plus sur sa nature pessimiste. Impressionnante puissance dans l’écriture et intrusion psychologique précise et complexe, certaines phrases assassines de l’isolé résonnent dans notre tête à leur lecture. Dostoïevski a le génie de transmettre l’état psychologique instable, l’angoisse, la tension, le flot de pensées confuses que subit son personnage, ainsi que ses sentiments mêlés de haine, de tristesse et de tendresse désespérée. Si vous n’avez jamais connu Dosto, c’est un bon point de départ.


Mon plus grand choc littéraire depuis Céline (avec le Voyage au bout de la nuit, puis re-Céline avec Mort à crédit) est le sublime Lolita de Vladimir Nabokov, où un quadragénaire européen émigré aux États-Unis s’éprend d’une nymphette américaine de douze ans. Humbert Humbert écrit de sa prison le récit des événements qui précédèrent sa rencontre décisive avec Lolita jusqu’à la raison de son incarcération. H. H. est un personnage extrêmement intéressant et complexe. Homme de lettres, il s’exprime dans un langage soutenu à travers duquel nous pouvons évidemment voir transparaître le talent d’écrivain de Nabokov, un prosateur immensément talentueux au vocabulaire hallucinant (j’ai dû apprendre au moins 200 nouveaux mots) et dont la synesthésie permet d’offrir des descriptions magnifiques et complexes. Le récit narré par Humbert nous brouille les pistes et il tente manifestement de s’attirer la sympathie du lecteur; nous pouvons douter de la véracité de ses propos et de ce qu’il peut cacher, étant un grand manipulateur. Contrairement à sa réputation, la subversion du texte n’est pas si scandaleuse et tout n’est pas fixé sur la pédophilie de Humbert. Cela dit, la relation qui se développe entre lui et Lo est présentée avec brio. Tout est ambigu, laisse place à interprétation et on se demande même comment on peut en arriver à éprouver un brin de pitié pour le désespéré H. H. et ressentir une certaine hostilité à l’égard de Lola et de son attitude. Je ne m’étendrai pas plus, mais je mentionnerai ceci : chef-d’oeuvre littéraire à tous les points de vue (la grâce rare de la langue, les références abondantes qu’on ne finit jamais de découvrir, des personnages forts, une narration rigoureuse, générateur de bien des questions, jonglant avec les émotions…) qu’il faut absolument avoir lu. Une oeuvre géniale qui frôle la perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocebo
Mr . Jack
avatar

Masculin Nombre de messages : 702
Age : 26
Localisation : Québec
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Jeu 20 Mai - 18:29

Tu m'as convaincu, je rajoute immédiatement Lolita à ma liste de lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valhalla
Kombucha Mushroom
avatar

Masculin Nombre de messages : 1108
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Jeu 20 Mai - 18:35

Tu ne le regretteras pas. Et j'en profite pour poster l'incipit magnifique, en version originale:
Citation :
Lolita, light of my life, fire of my loins. My sin, my soul. Lo-lee-ta: the tip of the tongue taking a trip of three steps down the palate to tap, at three, on the teeth. Lo. Lee. Ta.

She was Lo, plain Lo, in the morning, standing four feet ten in one sock. She was Lola in slacks. She was Dolly at school. She was Dolores on the dotted line. But in my arms she was always Lolita.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocebo
Mr . Jack
avatar

Masculin Nombre de messages : 702
Age : 26
Localisation : Québec
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Ven 21 Mai - 3:19

Est-ce que la version en français est bien, ou s'il faut vraiment le lire en anglais pour l'apprécier à sa juste valeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valhalla
Kombucha Mushroom
avatar

Masculin Nombre de messages : 1108
Age : 25
Localisation : Québec
Date d'inscription : 19/05/2006

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Ven 21 Mai - 4:51

J'ai entendu dire que la première version française avait été lue et approuvée par Nabokov. Je l'ai lu en français et j'ai trouvé le style incroyable, et il y a aussi quelques passages en français dans l'original donc là ça revient au même... Quand il y a vraiment des jeux de mots qui ne fonctionnent qu'en anglais, il y a une note en bas de page pour le spécifier. Sincèrement je ne pense pas qu'on perde grand-chose. Il est toujours bon de lire quelques extraits dans la langue originale (par exemple l'incipit et ses allitérations), mais ce n'est pas la fin du monde. Il ne faut pas s'empêcher de lire des traductions par peur de perdre l'essence originale de l'auteur (sinon on se priverait de bien des oeuvres), il faut juste trouver une bonne version. Pour Lolita, ça fonctinne très bien en français. Au pire, j'ai été émerveillé par la traduction et dans un certain nombre d'années, quand j'aurai un niveau d'anglais à la hauteur du livre, je pourrai le lire en langue originale...

Bref, la version française est de qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo'
Maître Capello Déchu
avatar

Masculin Nombre de messages : 6949
Age : 29
Localisation : Lille
Date d'inscription : 16/05/2005

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Ven 21 Mai - 11:56

Pas encore lu, mais j'ai eu en cadeau par la mère de ma copine (pour me remercier de m'être tant occupé d'elle) :

Jaco Van Dormael - Mr. Nobody



Le scénario du film ! Mais le scénario d'avant tournage, d'avant remaniement, d'avant version raccourcie par les studios, etc.
L'oeuvre brute, quoi Smile


Ca va faire plaisir entre toutes mes lectures pour le mémoire !

_________________

https://www.facebook.com/martintheisland
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soad-fr.com
Nocebo
Mr . Jack
avatar

Masculin Nombre de messages : 702
Age : 26
Localisation : Québec
Date d'inscription : 20/09/2009

MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   Ven 21 Mai - 14:56

Valhalla a écrit:
Bref, la version française est de qualité.
D'accord, merci ! Je demandais parce qu'il y a certains romans dont la traduction est horriblement dégueulasse, je pense à The Catcher in the Rye entre autres.

Sinon, quelques unes de mes lectures :

Les Misérables de Victor Hugo. Je crois que c'est inutile de m'éterniser, tout le monde l'a lu. C'est un roman riche, touchant, terriblement bien écrit. Quelques petits passages un peu lourds, mais rien pour lui enlever le titre de chef-d'oeuvre.

L'Avalée des Avalées de l'auteur québécois Réjean Ducharme. La petite Bérénice déteste tout le monde, mais aime parfois. Elle est violente, révoltée, solitaire, mais est parfois empathique. La carapace qu'elle se fait pour résister au monde qui l'entoure est fragile et se brise parfois. C'est un roman écrit dans un style très léger, plein de jeux de mots, dans une incohérence cohérente. Franchement, très bon. Je vais lire le reste de son oeuvre, je crois.

Exterminator! de Burroughs. Un excellent recueil de nouvelles qui sont toutes plus ou moins liées entre elles. À travers un délire sale et un peu comique de l'univers de Burroughs, on voit nettement une grosse dénonciation de la guerre, du racisme (c'est presque "anti-blanc" par moment), du conformisme. Ça parle de drogues, de quête d'identité, d'homosexualité, de police, d'humanité, complots, d'environnement... bref, à classer parmi les plus grandes oeuvres de William S. Burroughs à mon avis.

Bon, j'en ai déjà assez, je vais continuer une autre fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Livres] Lire c'est comprendre, écrire c'est être libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 17 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Systemofadown .be .fr .eu :: Déblatération :: Général-
Sauter vers: