Communauté francophone des fans de System Of A Down : France, Belgique, Suisse, Luxembourg, Canada, etc
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 [Retranscription] Interviews

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jo'
Maître Capello Déchu
Jo'

Masculin Nombre de messages : 6949
Age : 31
Localisation : Lille
Date d'inscription : 16/05/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyJeu 19 Mai - 16:27

Valaa ici vous mettrez les interview que vous aurez trouvé sur le net ou que vous aurez retapé à la main !

Moi je commence avec une interview que j'ai TOUT retapé tout seul à la main ! ^^


[Je passe l'intro sur la Californie, les glissements de terrain là bas etc … ^^]

"Dans l'œil du Cyclone (note : des attachés de presse), les quatre membres de System Of A Down qui semblent presque absents, comme insensibles à ce cirque ambiant tournant pourtant autour de leurs seuls personnes. Or, même au naturel, la personnalité très différente de ces quatre individus semble ressortir … La première chose que l'on remarque, par exemple, chez le chanteur Serj est son éternelle banane de trois kilomètres. D'une douceur absolue et avec un physique le rapprochant plus que jamais de Franck Zappa, il est d'une courtoisie extrême. Presque trop, même : car s'il prend des précautions infinies avec vous, comme s'il manipulait une bombe à retardement, il ne dit au final que bien peu de chose.
Daron est l'artiste du lot. Celui qui semble le plus mal à l'aise dès qu'il se retrouve entouré de plus de trois personnes et qui se renferme comme une coquille à la moindre intrusion. Une personnalité fuyante qui contraste furieusement avec sa position de cerveau du groupe …
Shavo est, en terme d'interaction avec son environnement, tout l'inverse : le symbole même du type qui vous met à l'aise, qui déconne à tout bout de champ et avec lequel on a envie de taper la discute naturellement sur un peu tout est n'importe quoi.
John, c'est le symbole même du batteur : discret, il respire la sagesse ainsi que la solidité moral et physique.

Grand Guignol

Notre approche de ce nouvel album – en fait double – annoncé depuis septembre dernier fut digne d'un mauvais roman policier. Il y a d'abord eu l'écoute à Los Angeles de neuf morceaux. Soit seulement un tiers des vingt-huit titres que le groupe avoue avoir enregistré sous la houlette de leur "gourou" Rick Rubin. Et à seulement trois mois de la sortie d premier volume du binôme, personne ne savait encore officiellement quelle chanson terminerait sur quel album ! Et quand nous sommes enfin invités à écouter dans son intégralité Mezmerize dans les locaux de la maison de disques françaises cinq semaines plus tard, on frise le grand guignol : Le seul exemplaire CD est en la possession d'un malabar avec tatouage à la George Clooney dans : Une Nuit en Enfer aussi charmant qu'une porte de prison. Bien sur, hors de question de rentrer dans la pièce où quelques VIP pourront écouter une seule fois ces onze titres, non sans avoir laissé sacs et portables à l'extérieur de celle-ci … Bref ces mesures de sécurité dignes d'une prison fédérale s'expliquent autant par la paranoïa désormais avouée des grosses maisons de disques à l'encontre de certains méchants pirates que par l'importance capitale que prend ce pari de sortir un quatrième album en deux parties (une façon comme une autre de voir les choses, non ?). Il a donc fallu pas moins de trois interviews différentes étalées sur presque six semaines pour commencer à y avoir clair. Et encore : le duo mesmerize/Hypnotize en général et System Of A Down en particulier n'ont sûrement pas livré tous leurs secrets …

Pourquoi avoir choisi ces deux titres d'album ?
Serj : Tout simplement parce qu'ils sont très similaires en termes de sonorités, mais aussi de sens. Ces deux mots sont indépendants, mais, en même temps, ils représentent les deux facettes d'un seul et même concept. Initialement, nous ne pensions pas faire deux disques lorsque nous avons commencé à travailler dessus à la fin 2003. Mais progressivement, l'idée s'est imposée à nous …

Tu ne vois donc pas Mesmerize et Hypnotize comme deux disques bien distincts ?
Serj. : Non, pour moi, ce n'est qu'un seul et même album, mais sortant en deux parties. D'ailleurs, leurs designs seront liés. Si tout se passe comme on le souhaite, il devrait y avoir un emballage spécial qui permettra à ceux qui le souhaitent de mettre les deux CD dans le même boîtier.

Il n'a jamais été envisagé de sortir un seul et double album d'un coup ?
Serj : Non, car sinon, cela aurait été beaucoup trop de musique à absorber pour l'auditeur lambda. Je crois que même la majorité de nos fans n'auraient pas tenu le choc. Tu sais, j'ai essayé de m'envoyer ces vingt-huit chansons d'affilée et crois moi, c'est impossible … (sourire) Donc, plutôt que de balancer au visage du public cette masse indigeste – dont la moitié risquait au final d'être négligée -, nous avons préféré couper la poire en deux.

D'ailleurs, au final, Mesmerize paraît presque court entre guillemets, avec douze morceaux (si l'on compte l'intro), pour une durée finale de 37 minutes …
Shavo : C'est Daron qui s'est chargé de choisir l'agencement final des deux disques. Mais nous avons tous mis la main à la pâte, car nous voulions tous que ce disque ait une vie à part entière, tout en restant lié avec son successeur. Donc, la note un peu mélancolique laissée par le dernier morceau Mesmerize, "lost In Hollywood" sera le point de départ d' Hypnotize. Les fans les plus acharnés pourront ainsi écouter les deux disques d'affilée, s'ils le veulent, sans avoir l'impression qu'il existe une coupure au milieu.

Cette démarche est-elle une conséquence de ce qui s'est passé avec Steal This Album,, qui malgré vos efforts ne fut considéré que comme un disque de chute de studios et non pas comme un album à part entière ?
Serj : Entre autre. Nous avons été un peu naïfs sur ce coup-là : initialement, nous ne voulions sortir que Toxicity, mais la commercialisation de STA s'est, là encore, imposée d'elle-même à cause de tous ces morceaux que nous avions de côté et qui méritaient à nos yeux d'être entendus par les fans. Mais nous ne voulions pas repartir en tournée ou faire de la promo exprès. Nous voulions sortir ce disque, point. Encore aujourd'hui, je pense que pas mal de gens sont hélas passés à côté alors qu'il y a de super morceaux et beaucoup d'atmosphères différentes. Avec le recul, je me rends même compte qu'il a servi à faire le pont entre Toxicity et Mesmerize/Hypnotize.

Réinventer le groupe :

Vu de l'extérieur, cela ressemble presque à un album solo de Daron, étant donné tous les postes qu'il y cumule …
Serj : Je doute qu'il soit lui-même d'accord avec cette analyse. Les gens ne savaient pas forcément avant que Daron écrivait depuis toujours la majorité de nos titres et qu'il avait une très belle voix, assez fragile et enfantine. Avant de commencer à travailler sur ce disque, nous étions bien d'accord qu'il nous fallait réinventer le groupe. Et pour ce faire, il nous fallait de nouveaux éléments à ajouter à la recette. J'ai, par exemple, proposé que nous nous échangions nos instruments et que je me contente de ne jouer que du piano sur ce nouvel album, par exemple (sourire). Daron, lui, a offert tout simplement d'essayer de nouvelles choses … L'essentiel est le résultat. Tu sais, l'un de mes morceaux préférés de ce nouvel album s'appelle "Old School Hollywood". Or je m'y contente de jouer du synthé et de chanter avec Daron sur le refrain.

Daron, tu es connu pour être un compositeur très prolixe. N'est ce pas une façon de satisfaire ton ego que de sortir deux albums coup sur coup ?
Daron : Bien sûr que non, car même si j'écris effectivement beaucoup, les trois quarts de ces chansons ne sont jamais enregistrés. Beaucoup de gens croient que je vis comme une rock star et que je sors tout le temps, alors qu'en fit, je suis du genre à rester enfermé chez moi, seul avec mes guitares. L'écriture est, pour moi, quelque chose de naturel et d'instinctif. Et si j'accouche de toutes ces chansons, ce n'est pas forcément pour montrer aux gens que je le peux, mais tout simplement parce que c'est ainsi que je fonctionne en tant qu'artiste.

Shavo, est ce que cela n'a pas été frustrant de voir la majorité de tes lignes de guitare basse enregistrées par Daron ?
Shavo :
Justement, j'aimerais clarifier ce point car j'ai l'impression que toute cette histoire a été très rapidement déformée par les médias … J'ai eu une part active dans l'enregistrement de cet album, et ce dès le début. J'ai répété tous ces morceaux avec le reste du groupe, mais ils avaient presque tous été écrits par Daron, qui avait une vision très précise de ce qu'il voulait en termes de son. Or je dois t'avouer que note conception de comment la musique de System Of A Down devait sonner était alors assez différente : j'aspirais alors à quelque chose de plus groovy alors que lui visait un style de jeu très précis et carré …

Penses-tu que cela vienne du fait qu'à la base, tu es avant tout un guitariste ?
Shavo :
Je n'ai effectivement commencé à faire de la basse qu'à partir de l'âge de 20 ans et c'était par pure nécessité. Je jouais alors dans un groupe pour lequel nous n'arrivions pas à trouver le bassiste qui convenait, et j'ai fini par m'y mettre afin que nous puissions avancer un peu … Mais pour revenir sur le fait que je n'ai pas joué sur tous les morceaux de Mesmerize/Hypnotize, non, cela n'a rien à voir. Nous sommes une équipe. Et ce qui est bon pour le groupe est bon pour moi. Les parties de basse enregistrées par Daron convenaient mieux que les miennes et nous les avons conservées. Mais je tenais juste à souligner que cela ne signifiait pas que je n'avais pas participé à ce disque, bien au contraire !

Mais vu que ces deux albums sont avant tout la vision de Daron, était-ce facile de se sentir concerné ?
Shavo :
Je dois avouer que durant les premiers mois de 2004, je n'étais pas trop impliqué dans System. J'avais pourtant monté le groupe avec Daron et Serj en 1995, mais je me suis senti pendant une courte période un peu … dépassé. Il y avait une sorte de décalage entre nous et nos ambitions, si tu vois ce que je veux dire (silence). Après avoir passé deux ans sur les routes ensemble, tout le monde s'était éparpillé à droite et à gauche et, pendant un temps, la notion de "groupe" était devenue assez floue. Ce qui nous a réunis malgré tout, ce fut ces nouveaux morceaux. Et d'ailleurs, depuis quelques mois, nous nous revoyons comme la bande de potes que nous étions, et nous sommes plus unis que jamais. Le vrai test a été ces quelques dates que nous avons faites pour le festival itinérant australien Big Day Out, en janvier dernier. Mine de rien, cela faisait longtemps que nous ne nous étions pas retrouvés tous ensemble sur scène. Mais au bout de cinq minutes, l'alchimie naturelle qui existe entre nous s'est remise à fonctionner à plein régime. Et là, c'était comme si j'étais dans une nacelle en train de monter la première pente d'une montagne russe : je sais que cela va secouer sévère. Mais en même temps, je suis très excité.

D'ailleurs, si les activités de Serj et Daron entre ceux deux albums ont été sous les spotlights, on ne sait par contre pas grande chose sur ce que tu as fait durant ce long break …
Shavo :
J'ai volontairement été assez discret, mais cela ne veut pas dire que je n'ai rien fait, bien au contraire ! Je crois que j'avais juste besoin de me mettre au service d'autres artistes. J'ai donc réalisé quelques clips et je me suis même mis à la production. Je travaille d'ailleurs, à l'heure actuelle, avec un groupe de Los Angeles qui s'appelle "The Bloom" et où tu retrouves trois ex-Soulfly, à savoir Marcello Rapp, Mike Doling et Roy Mayorga. Et crois moi, cela va exploser !


Dernière édition par le Jeu 19 Mai - 16:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soad-fr.com
Jo'
Maître Capello Déchu
Jo'

Masculin Nombre de messages : 6949
Age : 31
Localisation : Lille
Date d'inscription : 16/05/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyJeu 19 Mai - 16:27

[Ach on a une limite de lignes ^^ Je met la suite ici ]


American Idiots :

Toxicity est sorti quelques semaines avant le 11 septembre. Ces évènements ont instauré un climat de suspicion et de peur aux US qui a forcément dû peser sur votre façon d'écrire, non ?
Serj :
Tout le monde dit que le monde n'est plus le même depuis le 11 septembre. Or, ce ne sont que des conneries ! Les Etats-Unis ont changé, certes, mais pas le reste du monde. Il y a toujours les mêmes guerres de religion, les mêmes intérêts géostratégiques, les mêmes politiciens véreux …

Mais le fait qu'un sondage récent prouve que les deux tiers des américains croient encore aujourd'hui que Saddam Hussein est derrière ces attentats, bien que l'on n'ai trouvé aucun arme de destruction massive en Irak, doit vous interpeller en tant qu'artiste, non ?!
Serj :
Oui, car cela prouve qu'ici, les médias généralistes n'informent pas, mais font du lavage de cerveau ! Regarde Fox News : C'est la chaîne du tycoon des médias Rupert Murdoch, et il s'en sert pour soutenir ouvertement le gouvernement Bush ! Donc, oui, cela m'a inspiré dans le sens où la démocratie est directement menacée par ce genre d'agissements. Mais, en revanche, cela n'est hélas pas nouveau.
Daron : Ce ne sont pas vraiment les politiciens qui me gênent personnellement, mais plus les gens en général. Si je vais à DisneyLand et que je suis blessé alors que je m'amuse dans un manège, je ne vais pas aller me plaindre à Donald Duck. Je ne préfère donc pas taper spécifiquement sur Bush, mais plus sur la société américaine en général.

Le choix du morceau "Brin gour Own Bombs" comme premier single de Mesmerize paraît malgré tout très politique …
Serj :
C'est justement parce que cela pouvait être perçu de cette façon là que nous avons failli ne pas le faire ! (sourire) Mais le terme "engagé" me paraît un peu exagéré. Oui, c'est vrai, ce morceau dénonce la guerre. Mais je te mets au défi d'y trouver une seule fois les noms "Irak" ou "Bush" dans le texte. Il pourrait s'appliquer en fait à n'importe quel conflit qui a eu lieu durant le XXème siècle …
Daron : Pour moi, ce morceau ne fait que refléter la vision d'un observateur impartial. Les paroles ne font que mettre en exergue l'absurdité dans laquelle baigne notre monde plutôt que de le condamner.

Le morceau "Cigaro" a commencé à filtrer sur le Net en avant première, il y a deux mois. Y êtes vous pour quelque chose, ou bien était–ce une manière de contre carrer le piratage ?
Serj :
Oui, nous plaidons coupables (sourire), mais non, nous avons autre chose à faire que dépenser notre énergie à déjouer les plans des pirates. Nous avions déjà fait le même coup avec le morceau "Prison Song" inclus sur Toxicity : c'était une façon de remercier les fans pour leur patience, et de leur donner quelque chose à manger en quelque sorte en attendant la sortie du disque.
Shavo : Ce que je trouve plutôt extraordinaire, c'est qu'il y a trois ou quatre ans, même si nous avions payé les stations de radio, elles n'auraient même pas accepté de diffuser un seul de nos morceaux. Et aujourd'hui, si tu zappes sur les ondes hertziennes californiennes, tu peux soudainement entendre notre nouveau single "B.Y.O.B." tout blaster entre deux titres de Mariah Carey ! (rire) Regarde, ce soir nous jouons au Trabendo (interview réalisée le 7 avril dernier – ndlr) et cela me sidère de voir tous ces gens-là s'être battus pour venir nous voir … [un petit encadré en bas de page dis : "trois. C'est le nombre de minutes qu'il aura fallu pour blinder la salle au Trabendo"]

Sais-tu d'ailleurs que le Palais Omnisport de Paris Bercy, où vous allez jouer le 1er juin prochain, est déjà complet ?
Shavo :
Non ! Cela fait combien de personnes ?

Environ 17 000 …
Shavo :
Whaouh ! (silence) Tu vois, des trucs comme cela, même moi je ne sais pas l'expliquer. C'est incroyable ! Ce genre d'évènements fait partie de ces choses qui me rendent si fier de participer à l'aventure System Of A Down. Nous n'avons fait aucune concession, nous avons bossé comme des tarés et, aujourd'hui, cela finit enfin par payer. Comme je te l'ai déjà dit, c'est comme être le passager d'un wagon sur le point de se lancer à tombeau ouvert dans une descente de montagnes russes ! C'est très effrayant, mais très intense en même temps. Malgré tout, je n'échangerais mal place pour rien au monde ! "


EDIT : fini ! Voici l'article entier !
RE EDIT : Les photos sont en upload. Je les ai faites en deux fois : Flash et pas Flash, à vous de voir ! ^^ Flash on voit mieux mais avec une tache blanche, et sans flash on voit mal mais sans tâche ^^
Ah bah voila, les photos sont là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soad-fr.com
Neku
Sweet Dany
Neku

Masculin Nombre de messages : 670
Age : 31
Localisation : Le pays des pneux et des volcans
Date d'inscription : 16/05/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyJeu 19 Mai - 17:44

Bon ben je rebalance celle que j'ai traduite de...je sais plus quoi xD

Ils ne sont comme aucun autre groupe de métal. Les américano-arméniens aux 10 millions d'albums vendus de System Of A Down sont a la fois des militants qui ont été observés par le FBIque des artistes repris par Avril Lavigne.

Serj Tankian a publié un livre de poésie pacifiste et mystique et, avant de rejoindre le groupe, possedait une boité d'informatique. Leur chanteur/guitariste Daron Malakian admire Charles Manson et a une grande collection de vidéos pornographiques hardcore (bon désolé pas trouvé mieu ^^)

"Je pense que nous avons tous une collection de vidéos pornographiques. Elles sont toutes dans des boites, dans mon garage," grimace Daron dans le studio d'enregistrement du groupe, à LA, partageant avec le bassiste Shavo Odadjian une pipe de Marijuana assez forte pour faire revenir Bob Marley a la vie.

Le groupe, qui inclut aussi le batteur John Dolmayan, fait partie d'un mouvement international qui milite pour que l'assassinat de 1.5m d'arméniens entre 1919 et 1923 par l'empire ottoman soit reconnu comme un génocide. Alors pourquoi Daron est-il fasciné par l'assassin maniaque Charles Manson.

"Je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'il fait et dit," admet-il, "mais je suis juste attiré par n'importe qui qui me donnera une impression d'honneté, qui que ce soit". Je hais le politiquement correct, c'est pourquoi
j'apprécierais quelqu'un qui me donnera son opinion sans tenir compte du politiquement correct.."

Heuresement, SOAD, crée a LA en 1995, a bien plus a offrir musicalement que quelques attitudes chocantes. Rejetant la formule qui a fait des groupes comme Korn, Limp Bizkit et Linkin Park si ennuyeux, leur mélange de rap, dub, pop et ethnic épanoui, plein d'humour et de passion politique et sociale se nomme Mezmerize.

Cette première étape d'un double album (avec Hypnotize prévu en automne) montre Malakian très inspiré. Mais même s'il écrit, chante et joue presque tous les instruments, et co-produit avec Rick Rubin, Daron tient a insister sur le fait que SOAD n'est pas le groupe d'une personne.

"Meme si j'écris la plupart de ce que vous entendez, je ne veux marcher sur les pieds de personne," dit Daron. "Tout le monde doit se sentir impliqué, je ne suis pas le leader de SOAD. Personne ne l'est. Si Shavo ne joue pas de basse, il compense en ayant une grande imagination sur a quoi la scène devrait ressembler ou pour le montage d'une vidéo."

"Serj et moi nous effaçons et on le laisse faire ce qu'il veut. Mais on participe tous a tout, en s'aidant mutuellement. C'est une partie importante de notre succés, nous comprendre mutuellement et nous donner l'espace de création necessaire. Je leur suis très reconnaissant de m'avoir laissé produire le CD.

Daron a des connaissances en Irak et la guerre a influencé beaucoup des nouvelles chansons. "Tout influence les chansons," admet-il.
"Tu regarde les infos, une émission, les pubs... quoi que ce soit, cela t'affecte. La guerre m'était plus personnelle car j'ai de la famille la bas. Les arméniens sont partout dans le monde a cause du génocide. Mais j'habite aux US et suis Americain, ce qui rend la situation particulière. Tout cela rentre en compte".

Après les attaques du 11/09, des rumeurs sur internet suggéraient que le groupe était sous surveillance par le FBI et la CIA a cause de leurs origines du Moyen Orient et le contenu anti-gouvernemental de leur album Toxicity.

"Je suis sur qu'on ne peut pas vendre autant d'albums que nous sans qu'ils ne nous connaissent,"dit Daron. "Mais si nous sommes dangereux pour eux, je ne sais pas. Je ne veux pas vraiment etre dangereux pour qui que ce soit - je veux juste ouvrir l'esprit des gens. Pour les aider a comprendre que ce n'est pas nécessaire de jeter des bombes sur les gens. Ma principale idée est que la société dans laquelle nous vivons est pourrie.

"C'est comme ces gens qui peuvent se marrier et ceux la qui ne peuvent pas à cause d'un livre appellé la Bible. Chaque mouvement que nous faisons "stems" (j'arrive pas à traduire et je veux pas mettre de connerie donc si qqun peut m'aider Langue) de ce livre , où même ceux qu'on ne fait pas. Par exemple nous avons le droit à certaines drogues comme la cafféine, mais ça..." il ajoute,
montrant sa pipe, "c'est illégal car ils nous ont dit que c'est mauvais pour nous".

"Mais la vraie raison pour laquelle ils nous disent que c'est mauvais pour nous, c'est le racisme. Il y la longtemps on a rendu les drogues illégales car elles étaient supposées rendre les gens noirs fous. Maintenant ce ne sont plus les mêmes raisons, mais il reste une trace.

Daron secoue sa tête et expire, remplissant la salle d'un nuage de fumée. Si un agent du FBI rentrait maintenant, la fumée le rendrait surement inefficace...


Bon désolé si c'est pas toujours tip-top comme traduction Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ClockWheel
Spider
ClockWheel

Nombre de messages : 171
Localisation : Lyon (system's suburbs)
Date d'inscription : 16/05/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyJeu 19 Mai - 17:47

Woâh 17 000 personnes c'est frais ça !! Cool
Je sais pas combien on va être à Lyon mais sûrement pas aussi nombreux... Enfin bon on va faire honneur à System ça c'est sûr !!

Ah bon Shavo tu veux pas échanger ta place ? Même avec moi ?! Laughing



<< Sweet berries ready for two Ghosts are no different than you... >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pogorli1.skyblog.com/
quezacoatl
Pogo Stick
quezacoatl

Nombre de messages : 58
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/05/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyDim 29 Mai - 12:56

AAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHH !
Comment ça se fait qu'un groupe aussi pourri ait autant de succès ?!? Mr. Green
Nan j'rigole c trop bien évidemment ! Razz Par contre, je suis un peu deçu que ce ne soit pas encore complet à la Halle... Enfin, y aura du monde quand même j'espère... jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pogotommy.skyblog.com
quezacoatl
Pogo Stick
quezacoatl

Nombre de messages : 58
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/05/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyLun 30 Mai - 13:12

Au fait, bravo pour avoir tout tapé à la main, 'faut vraiment être fan ^^ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pogotommy.skyblog.com
ClockWheel
Spider
ClockWheel

Nombre de messages : 171
Localisation : Lyon (system's suburbs)
Date d'inscription : 16/05/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyLun 30 Mai - 14:50

Queza, t'es pas obligé de refaire un post, tu fais juste "éditer" c'est plus pratique What a Face

Citation :
Par contre, je suis un peu deçu que ce ne soit pas encore complet à la Halle... Enfin, y aura du monde quand même j'espère...
PAS MOI !! Ca fait plus de place pour nous ! Pas la peine de se trainer les fans en bas-âge !! geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pogorli1.skyblog.com/
Neku
Sweet Dany
Neku

Masculin Nombre de messages : 670
Age : 31
Localisation : Le pays des pneux et des volcans
Date d'inscription : 16/05/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyLun 30 Mai - 17:49

ClockWheel a écrit:
Queza, t'es pas obligé de refaire un post, tu fais juste "éditer" c'est plus pratique What a Face

Citation :
Par contre, je suis un peu deçu que ce ne soit pas encore complet à la Halle... Enfin, y aura du monde quand même j'espère...
PAS MOI !! Ca fait plus de place pour nous ! Pas la peine de se trainer les fans en bas-âge !! geek

Raaaaaah J-1 !!!! Dommage que j'ai pas réçu mon Tshirt mezmerize par contre Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SidOuy
Hypnotic Computer
SidOuy

Féminin Nombre de messages : 215
Age : 29
Localisation : 77
Date d'inscription : 08/06/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: Interview   [Retranscription] Interviews EmptyMer 8 Juin - 21:09

Hello, my name is Johnny! a écrit:
Moi je commence avec une interview que j'ai TOUT retapé tout seul à la main ! ^^
ah bah j'allais la mettre et je l'avais recopier entièrement aussi thumleft

interview rock mag n°54 juin (copiée-collée avec permission d'un autre forum)
HYPER ACTIF

Dans le dernier Rock mag, Serj Tankian nous livrait les secrets de l’enregistrement de Mezmerize/Hypnotize. Alors que le premier des deux disques déboule dans les bacs le 17 mai, il nous parle ce mois ci de ses derniers engagements et nous en dit plus sur ses projets personnels à venir.

Rock Mag : Le premier single de Mezmerize, B.Y.O.B, est dans un sens assez proche de Boom! sur Steal this album. Pourquoi ne pas retravailler avec Michael Moore pour le clip ?
Serj Tankian : J’adorerais collaborer de nouveau avec lui. Cependant, je ne sais pas si c’est le meilleur moment ou la chanson la plus adaptée. C’est la personne la plus drôle que j’aie jamais rencontrée. Il n’était pas physiquement présent pour le tournage de Boom! mais nous étions en contact permanent pas téléphone. Nous avons travaillé directement avec son équipe de production sur place, mais je l’ai rencontré à plusieurs occasions, notamment lors d’un show radio pour Axis Of Justice (son association politico-sociale avecTom Morello d’Audioslave, Ndlr) à New York pendant le congrès de Parti républicain. Michael a participé à cette émission de trois heures et demie avec nous en direct sur la radio KROCK. Son film Fahrenheit 9/11 est un excellent documentaire. Le gouvernement a tenté de le discréditer, mais il relate la vérité. Après, c’est vrai que B.Y.O.B. aborde le sujet de la guerre et certains vont immédiatement penser à celle qui sévit en ce moment même en Irak, mais les paroles peuvent se rapporter à n’importe quelle guerre du siècle dernier. D’où les références au désert dans les paroles, puisque la plupart de tous ces conflits ont pour origine le pétrole.

Le 24 Avril dernier, vous vous produisiez à Los Angeles pour un show caritatif commémorant le génocide arménien alors qu’au même moment la Turquie tente de faire partie de l’Union Européenne...
Pour que ce pays fasse partie de l’U.E, il faut tout d’abord qu’ils résolvent plusieurs choses. La première étant leur occupation d’une partie de Chypre, leur non-respect des Droits de l’Homme et enfin la reconnaissance du génocide arménien. Ils ne peuvent pas continuer à nier ce génocide alors que le Parlement européen et certains pays comme la France, l’Italie, le Vatican l’ont eux reconnus. Ça serait très hypocrite de la part de l’U.E d’autoriser l’entrée de la Turquie, ou de n’importe quel autre pays qui nie cet état de fait, dans l’Union. Mais, avec de la chance, leur énorme volonté d’en faire partie leur fera enfin affronter la vérité et les cadavres cachés dans leurs placards, j’ai espoir…

Le 1er juin prochain, vous vous produirez en tête d’affiche au POPB. Quel est ton sentiment lorsque tu regardes le chemin parcouru depuis 1998 et votre première date parisienne au Zénith avec Sepultura et Slayer ?
Plus de gens connaissent nos chansons, c’est la seule différence ! Je ne suis pas quelqu’un qui marche à l’autosatisfaction. Je suis très reconnaissant de ce qui nous est arrivé, mais qu’importe la masse devant soi... Au final, il s’agit toujours de jouer devant un public.

En décembre dernier, Daron se disait inquiet de jouer dans des petits clubs suite au meurtre de Dimebag Darrel (Damage Plan) sur scène. Il semble que vous ayez changé d’avis...Ce qui doit arriver doit arriver... Tu ne peux pas t’arrêter de faire quelque chose à cause de la peur. La peur cause inévitablement ta perte. Toute décision prise par peur de quelque chose est systématiquement mauvaise.

Crois-tu au destin ?
Partiellement, oui. Je pense que nous aidons à construire notre propre destin. Cependant, je pense aussi qu’il y a une sorte de flux universel que tous les êtres humains construisent tous ensembles. Ceci fait aussi partie de ton destin, que ça te plaise ou non. Si le destin est une avenue, c’est à toi de choisir entre les différentes rues.

Quelles sont les prochaines actions d’Axis of Justice ?
Notre association est toujours active, que Tom et moi soyons en tournée ou pas. Nous offrons de la nourriture aux sans-abris toutes les semaines à Venice. Pour ce faire, nous travaillons avec une association nationale, Food Not Bombs. Nous recueillons des fonds pour les victimes du tsunami, organisons une émission radio bimensuelle, le Axis Of Justice Radio Network, etc. Nous monterons probablement d’autres concerts cette année et je suis déjà satisfait du CD et du DVD que nous avons sortis il y a quelques mois, même si je le suis moins de la façon dont Sony Music l’a distribué et promu.

Tes relations avec ta maison de disque sont conflictuelles ?
La seule chose que je puisse répondre est que dans ce business, les gens qui travaillent avec toi ont toujours des motivations autres que purement artistiques. En tant qu’artiste, tu te dois par contre de rester concentré sur ton art et de faire les bons choix. Parfois les choses sont plus simples…

Serais-tu intéressé par le fait de commercialiser ta musique sans l’intermédiaire d’un label, via Internet ?
Dans quelques temps, Internet sera suffisament établi pour véritablement penser à faire interagir les compositeurs et leurs fans. En ce qui concerne les revenus des artistes sur les ventes en ligne, nous n’atteignons pas encore le même pourcentage que sur les ventes de disques physiques, mais ça peut être une bonne solution pour le futur.

Songes-tu à travailler sur un second album de ton projet solo Serart ?
Je réfléchis à éventuellement retravailler avec Arto Tuncboyaciyan (la seconde moitié de Serart, Ndlr) pour une musique de film, mais je n’ai pas encore trouvé le film adéquat. J’aime beaucoup le cinéma old school et arty, les films de François Truffaut, Jean-Luc Godard, etc.

Qu’en est-il de ton label Serjical Strike ?
Nous travaillons toujours avec Bad Acid Trip, l’album de Slow Motion Reign sort cette année et nous avançons sur le projet de Buckethead (ex-Guns N’Roses) qui invitera différents chanteurs et chanteuses que je connais. J’ai posé ma voix sur un des titres, qui sont tous très différents les uns des autres. C’est très excitant. Je risque également de distribuer aux USA, via Serjical Strike, un des albums d’Arto, The sound of my life, qui est déjà disponible en Europe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fotow-by-sid.skyrock.com
Neku
Sweet Dany
Neku

Masculin Nombre de messages : 670
Age : 31
Localisation : Le pays des pneux et des volcans
Date d'inscription : 16/05/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyMer 8 Juin - 21:53

Merci de l'avoir partagée, elle est cool cette interview ya plein de sujets différents :p

Et sinon, bienvenue a toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aerial
Hypnotic Computer
Aerial

Nombre de messages : 207
Localisation : Dans mon cul au fond à gauche
Date d'inscription : 17/05/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyJeu 9 Juin - 8:26

Merci bp pour cette interview Camillou ! Smile

"je suis déjà satisfait du CD et du DVD que nous avons sortis il y a quelques mois"

DVD ?? Confused
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://didart.over-blog.com/
Neku
Sweet Dany
Neku

Masculin Nombre de messages : 670
Age : 31
Localisation : Le pays des pneux et des volcans
Date d'inscription : 16/05/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyJeu 9 Juin - 9:15

Aerial a écrit:
Merci bp pour cette interview Camillou ! Smile

"je suis déjà satisfait du CD et du DVD que nous avons sortis il y a quelques mois"

DVD ?? Confused

Il parle d'Axis Of Justice, qui a sorti un Cd/Dvd très sympathique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo'
Maître Capello Déchu
Jo'

Masculin Nombre de messages : 6949
Age : 31
Localisation : Lille
Date d'inscription : 16/05/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyJeu 9 Juin - 12:21

hey, sympa l'interview, merci bien !

Serart en zik de film ça serait cool !
Et oui cette interview est bien diversifiée,c 'est cool ! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soad-fr.com
EgOBraiN
Jet pilot
EgOBraiN

Masculin Nombre de messages : 407
Age : 32
Localisation : Quebequie
Date d'inscription : 17/05/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: Interview   [Retranscription] Interviews EmptyMar 21 Juin - 1:57

INTERVIEW A M+(Notre MTV Quebequois Razz )

C'est deux entrevue une avec Serj et John et une avec Shavo et Daron. sa arrivent souvent de ne pas savoir la question qu'il ont posé et sa arrive que sa passe du coq a l'âne entre chaque membre car c'est entrecoupé la plupart du temps par un extrait de videoclip ou de chanson.

Pas tres politique comme entrevue et ne parlant pas vraiment de label et de "side project" Bref une entrevue de une demi-heures que j'ai sur VHS que j'ai tout recopier en fesant pause sans arrêt...bref bien sympa comme entrevue. Wink


Vous avez combien d'entrevue aujourdhui ?

Shavo: Seulement deux
Daron: Nous commençons a être bons,nous sommes réchauffé c'est bon pour vous (rire)

Est-ce que vous vous amusez toujours comme sa?

Daron: Je m'amuse toujours, même quand je ne m'amuse pas.

Nous ne vous avions pas vus depuis quatre ans.
Et j'ai compris aujourdhui que ce n'était pas pour rien. Vous avez surpassé toutes nos espérances avec c'est deux album.
(Steal this Album et Mezmerize je présume? bref p-e qu'elle parle d'Hypnotize...)

Daron: Ça veut dire quoi, ça?

Que vous avez fait un pas de géant. Bien des groupes ne se sentiront pas de taille a vos cotés.

Daron et Shavo: Merci beaucoup

Je me souviens que Serj...

Daron: Je me souviens de Serj aussi (rire)

Serj avait dit, quand Toxicity a été lancé,que cette album traitait de ce qui était toxique dans une foule de chose...
Est-ce que Hypnotize et Mezmerize en sont la suite logique? ( bouleeet...question stupide)

Daron: Beaucoup de gens oublient que nous avons lancé Steal this Album entre Toxicity et les nouveaux albums.
Steal this Album est à mi-chemin entre Toxicity et ce que nous faisons maintenant.

(...)

John: Nous pouvions prévoir a quoi Toxicity resemblerait, certaines chansons s'imposaient, pour c'est albums-ci nous ne pouvions pas prévoir pour diverses raisons.

Daron: Mezmerize et Hypnotize sont une oeuvre à part entière, ce n'est pas la suite de Toxicity.
C'est tout simplement où nous en sommes maintenant.

Serj: C'est un album double dont les deux volets sont lancés à six mois d'intervale. Les thèmes s'entremêlent.
John: L'intention au départ n'était pas de faire un album double mais c'est arrivé comme ça. Nous ne pouvions lancer qu'un disque.

Serj: Un jour j'était chez Rick Rubin dans son studio, et j'ai écouté trente chansons de suite. Ça faisait trois heures.
Nous écoutions tout ce que nous avions enregistré et c'était épuisant. Nos chansons sont pogressives et nous veillons à ce qu'elles soient écoutables.
Mais c'était beaucoup trop de musique d'un seul coup. Il valait mieux l'offrir en plus petites bouchées. Les gens en général sont facilement déconcentrés, et il fallait leur faciliter la tâche. Il fallait que chaque chanson se fasse remarquer.

John: Chaque chanson avait besoin du temps qu'il faut. Quand un album est trop long certaines pièce passent inaperçues et nous tenons à chacune de ces chansons.
La plupart des chansons sont écrites par Daron. Notre guitariste. Serj compose aussi et Shavo a beaucoup d'idées. Pour les textes et le chant, Serj et Daron se partagent la tâche. Serj en fait un peu plus que Daron de ce côté-là. Les arragements de chaque chanson sont planifiés à l'avance par celui qui a composé la chanson. Ensuite chacun de nous interprête la pièce a sa façons et y ajoute sa façons de jouer. Et sa donne ce que sa donne.

Shavo: J'ai fini d'enregistrer la basse puis Daron est entré en studio pour faire les guitares. J'ai reçu un CD de ce qu'il faisait. J'était épaté. Je n'étais pas avec lui à l'enregistrement.
alors je l'écoutait comme un fan. Je lui ai vite envoyé un message. Il fallait que je lui dise que je trouvais ça formidable. Rien n'aurait pu m'empêcher de lui faire savoir. Il m'arrive donc d'être impressionné
par ce que nous faisons. Selon les circonstances, je peux écouter notre musique comme un fans.

Daron: Les chansons jaillissent de ma tête, je peut être assis chez moi a fumer un joint ou je peux être en train de regarder la télé ou je regarde dehors et je vois quelque chose se passer ou je sors de chez moi et je conduis ma voiture. Je regarde le monde et j'y vois des choses. Il n'est pas forcément question de politique.C'est le monde et il s'y passe des choses.
C'est ce qui se retrouve dans nos chansons. On nous dit parfois que nous sommes difficiles à cerner. Nos chansons traitent de politique mais aussi de chose absurdes, de sexe et de groupie cocaïnomanes. Tout fait partie de la réalité. La politique tout comme les groupies cocaïnomanes.

Serj: C'est notre quotidien qui nous inspire. A l'évidence, nous sommes inspirés par l'art et la musique. Mais ce sont notre quotidien, nos émotions et les choses que nous faisons qui nous inspirent. Nous n'y pensons pas vraiment. Je suis porté a penser que notre musique ne nous appartient pas. L'art provient de l'univers et passe par nous. Il est très difficile de dire d'où vient notre inspiration. Je pourrais tenter une réponse qui semblerait juste mais en fait, on ne peut jamais en être certain. Nous ne faisons qu'exprimer quelque chose qui nous dépasse.

Daron: Nous vivons à une époque pleine de confusion et de sensation fortes. Quand on a choisi de consacrer sa vie à exprimer ses sensations au moyen de poèmes ou de chansons. Il est probable que notre art exprimera quelque chose si on maitrise bien la matière qu'on utilise. C'est ce qui est arrivé avec le nouvelle album. Notre monde est vaste et il s'y passe toutes sortes de choses, des choses drôles ou tristres,bonne ou mauvaises. C'est ce qu'exprime System of a Down.

John: Il y a toujours d'innombrables sources d'inspiration, Nous nous concentrons sur une seule chose depuis quelques années, mais quand on y pense, il y a chaque jour des tragédies et des guerres. Si on est attentif on peut être inspiré. Le problème c'est que nous sommes occupé par les factures et les responsabilités et on ne remarque plus rien.

Serj: Nous sommes intèressés par la politique, mais par d'autre chose aussi. Nos chansons ont de l'humour et abordent toutes sorte d'émotions, des quatorze chansons de toxicity, il doit y en avoir quatre qui traitent de politique. On méprend certains sujets pour de la politique. Si vous tenez la porte pour quelqu'un pour être aimable ça aura des répercussions à l'infini. La personne pour qui vous avez fait ça sera plus patiente dans son auto parce qu'elle a reçu un peu d'amour sans raison. Ces petits gestes se propagent. La même rêgle s'appliquent aux nations. Si on fait une bonne action et si on rend service au lieu d'envahir d'autres pays, c'est bon pour notre monde.

Avez vous l'impression qu'on vous comprend mal ?

Daron: Je m'en moque.(silence)

Les journalistes vous pose surement plusieurs question sur les paroles de vos nouvelle chanson qui son un peu...étrange?


Shavo: Pas seulement, les nouvelles chansons,

Je sais, Mais les nouvelles chansons aussi.

Shavo: Le reporter avant toi a pris en note des paroles de chansons
parce que certaines d'entre elles le laissaient perplexe.

Daron: Par exemple, quand je chante "My cock is much bigger than yours" ça n'a rien a voir avec mon pénis. Nous utilisons des symboles.

Daron: Nous pourrions écrire une chanson sur cette lampe (Pointe une lampe a coté de lui) car elle fait partie de notre réalité. Son rôle est d'être une lampe. Et je pourrais utiliser la lampe comme symbole pour parler d'un sujet plus important. C'est un peu ce qui arrive avec nos chansons.

Serj: Les gens croient ce qu'ils veulent bien croire.C'est pareil pour les chansons. Les gens les interprètent selon ce qui compte pour eux. Nous voulons que ces interprétations soient possibles.

John: Chacun a son opinion sur ce que les chansons veulent dire. Nous nous concentrons sur le musique pour mieux nous comprendre.
L'important n'est pas ce qu'on en retire, l'important est dans retirer quelque chose.

John: Je ne sais pas s'il est juste de dire que nous sommes "Heavy Metal". Le heavy metal nous a influencés, il y a des éléments metal dans notre musique. Mais dire que nous sommes metal nous limiterait. C'est la même chose pour tout autre genre. L'Étiquette "Metal" me rend un peu mal a l'aise.

Comment savez-vous ce qui sera du System of a Down?

Daron: Nous le savons quand nous l'entendons, Je ne saurais te dire, mais ça s'entend

Ça ne manque jamais?

Daron: C'est évident à notre oreille, autant quand c'est bon que quand ça ne l'est pas. Toute la pièce s'illumine quand une idée fonctionne.(rire)

(...)

Daron: Si nous nous attardions a ce que les gens pensent et si notre but avoué était de faire réfléchir les gens, ça ne serait pas honnète. il faut être honnête envers soi-même. Je crois que nous sommes un des rares groupes qui sont vraiment honnêtes.Nous ne tenons pas compte de ce que voudrait notre maison de disques ou de ce que voudrait MTV ou votre station (M+). Nous jouons seulement ce que nous voulons. Quand nous pensons à la prochaine direction a prendre, nous voulons faire uniquement ce qui est naturel pour nous. Nous devons pouvoir ce regarder dans le miroir et dire que nous aimons notre musique. Notre musique sera toujours honnête de cette façon.

(...)

Daron: Je ne comprend pas la musique de certain groupes, Ils se font entendre, tant mieux mais que représentent-ils ?

Shavo: Ce n'est pas tous les groupes qui réfléchissent à ce qu'Ils font.

Daron: Même un groupe comme Môtley Crûe qui n'était pas engagé...

Shavo: Leur musique parlait de leur vécu. Kickstart my Heart, Dr feelgood c'est du vécu, mon gars!

Daron: Ils ont vécu le kickstart! (rire) Ce que je dis c'est que même Môtley Crûe représentait une certaine culture,un look, etc.

Daron: Beaucoup de groupe de nos jours ne représentent rien. Ils lancent un single. un les entend partout. Puis il disparaissent. Beaucoup de bon groupes rock n'arrivent pas à percer. On laissent trop de place aux groupes tous faits sur le même moule. Quand un groupe de rock honnête arrive a percer tout le monde se dit: "Ça fait du bien de voir sa !" je pourrais nommer plusieurs groupes...

Shavo: ...qui sont honnête aussi.

Daron: On ne laisse pas la parole a ces bons groupes. Nous avons de la chance.

Shavo: Beaucoup de chance.

Et vous avez travaillé tres fort !

(...)

Serj: Nos fans sont débiles! Notre musique leur tient a coeur. Je les vois dans la foule. Ils ont des yeux à la Charles Manson! (rire)

(...)

John: Nous parlons souvent de succès et de ce qui le définit. Le succès, c'est être satisfait par ce que l'on fait pour soi et pour ses amis. Ce n'esy pas le nombre de disque ou de billets que l'on vend. Le succès est défini par ce que l'on ressent.

Serj: Si on fait ce qu'on est censé faire c'est le succès. Le reste c'est commercial, Ça paie les factures...Mais ce n'est pas ça le succès.

Parlons des nouvells chansons, il y a B.Y.O.B et Revenga (Prononçant le g comme "Revenge")

Shavo: C'est la premiere fois qu'on la prononce ainsi.

Daron: Revenga (prononçant le g comme "Revenge")C'est cool (rire)

Shavo: Nous allons l'appeler comme ça aussi (parlant a Daron)

Daron: Je suis d'accord (rire)

Vous ne le prononcé pas comme sa? Je suis désolé

Daron: Non! c'est tres bon!

Shavo: C'est encore mieux que notre façons de le dire!

Meilleur que la vôtre? Bravo à moi alors...(rire)

Shavo: Vous l'avez sur caméra, et nous avons approuvé. (rire)

Daron: C'est ça l'art! C'est le processus de création!

Shavo: Sa sonne bien!


Dernière édition par le Mar 21 Juin - 13:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EgOBraiN
Jet pilot
EgOBraiN

Masculin Nombre de messages : 407
Age : 32
Localisation : Quebequie
Date d'inscription : 17/05/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: Interview   [Retranscription] Interviews EmptyMar 21 Juin - 1:57

et voici la suite...

Vos chansons n'expriment jamais un seul sujet à la fois. Vous parlez de choses que vous ne tolérez pas comme l'arrogance et la lâcheté
Diriez-vous que, pour qu'une chanson fonctionne elle a besoin de tous ces éléments ? Il lui faut une touche d'humour,de disco, de guitare cochonne (traduisez "Sex Guitar")


Daron: Guitare cochonne! (sex guitare) (rire)

Shavo: Une autre belle trouvaille !

(Rire) Il n'y a aucune de vos chansons qui ne signifie rien?(question conne...)

Shavo: Elle signifient toutes quelque chose.

Daron: C'est un vieux cliché, mais il n'y a pas de lumière sans ombre.

Shavo: Où d'ombre sans lumière...

Daron: Le christianisme profite du diable depuis des années. (rire)

On ne peut pas rester neutre ou passif devant votre musique. Est-ce que votre musique vous donne envie de faire des choses importantes d'être utile au monde ?

Daron: (silence) Je ne me sens pas concerné. (regardant Shavo)

Shavo: Par le sort du monde ? (regardant Daron)

Daron: Oui ! Je ne suis qu'un gars.

Un gars seul dans sa voiture?

Daron: En gros, oui. j'écris des chansons comme d'autres sont plombiers.

(...)

Serj: Nous faisons de la musique parce que c'est notre truc tout comme d'autre gens sont plombiers. Nous faisons de la musique si ça touche les gens, tant mieux, sinon tant pis!


(...)

Daron: Je ne comprends pas pourquoi l'opinion de quel qu'un qui compose de la musique est plus importante qu'un plombier. Un plombier fait des choses que je ne saurais pas faire. Moi, ça m'impressionne. Où quelqu'un qui travaille le bois.

Mais la plomberie ne te donne pas de sensations!

Daron: Tu veux parier? (rire) (je les bien rit celle la!! Laughing )

Tu veux dire que...?

Daron: Si ta toilette ets bouchée, tu ne m'appelleras pas pour que je te chante une chanson.

Non, mais je vais peut-être me consoler en écoutant Revenga par exemple!

Daron: Je vois ce que tu veux dire. Mais je ne comprend pas pourquoi on en fait tout un plat.

Merci pour votre musique, merci pour cette entrevue, Venez nous voir à Montreal!

Shavo: Yess! (et une poignée main)

Daron: Enculée! (qu'il dit en français avec la même poignée de main)

Hey man! (rire) Ne commencez pas ça! (rire)

Daron et Shavo: Que veut dire enculé?

Bref... sa veut dire "Butt fuck"

Shavo: Vraiment? À un de nos spectacles, les gens criait Enculé! Enculé!

Daron: (mort de rire)

Shavo: C'est ça que sa veux dire? "Buttfuck? Buttfuck?"
Je pensais qu'ils disaient "Allez y les gars !"

Daron: C'est nous qui crions ça! pas le public! Nous avions demandé comment dire "Fuck the System" et ils avaient dit enculez le systeme...

Ils vous ont bien eus! Les vrai français vous ont bernés! (rire)

Daron: Les "Vrais" Français? Parce que vous êtes l'alternative au français! (rire)

Vous n'êtes pas français! Ne l'oubliez pas! (rire)
Bref Merci beaucoup!


Daron: Je viens de nous mettre Montréal à dos!! (rire)


Vala fini

trop marrant la fin Laughing
C'est beaucoup mieux en le regardant a la télé mais bon c'est mieux que rien. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tckt
Administrateur
Tckt

Masculin Nombre de messages : 9476
Age : 33
Localisation : Lille
Date d'inscription : 02/05/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyMar 21 Juin - 8:18

Pas mal du tout l'interview, bonne fin !!

Merci beaucoup pour tout ce temps ego on apprécie vraiment !!

Pour l'interview je regrette encore les questions sur le sens de leur musique, s'il se sente important etc... mais sinon vachement sympa ^^

_________________
Twitter - SensCritique - Xbox Live
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.soad-fr.com
Petteburnes
Pogo Stick


Nombre de messages : 67
Localisation : Tool
Date d'inscription : 16/05/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyMar 21 Juin - 9:02

Merci Georgette ! Tas du passer un temps fou a tout retranscrire .
J'adore la fin quand Malakian fait péter le mot en francais pour etre gentil et qu'il se plante!Et Shavo tout choqué d'apprendre ce que veut dire enculé ! trop bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/emotionaltragedy/
KoRnadrien
Pizza Pie
KoRnadrien

Nombre de messages : 90
Date d'inscription : 03/06/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyMar 21 Juin - 10:02

ca c'est de l'interview !!!
Buttfuck ^^
J'ai bien rit a la fin mais c'est vrai que la video devait bien etre fandar... bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metalmine.free.fr
Jo'
Maître Capello Déchu
Jo'

Masculin Nombre de messages : 6949
Age : 31
Localisation : Lille
Date d'inscription : 16/05/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyMar 21 Juin - 10:58

Yeraah Ego t'assures !
j'ai adoré !

Génial le "Butt fuck" ^^
J'suis encore mort de rire ^^

"Vraiment ? Je croyais qu'ils disaient allez y les gars !"

Mr.Red

Bon, tu m'envois la cassette ? tongue What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soad-fr.com
Neku
Sweet Dany
Neku

Masculin Nombre de messages : 670
Age : 31
Localisation : Le pays des pneux et des volcans
Date d'inscription : 16/05/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyMar 21 Juin - 11:03

Enorrrme Very Happy

Merci beaucoup Ego !!!!

et le du Revenja..."ça sonne bien" xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano
Choking Chick
Silvano

Masculin Nombre de messages : 365
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyMar 21 Juin - 14:51

Merci bcp !
Ils vont y passer a montreal comme prevu Laughing
Si tracks avait diffusé une interview de cette acabit...
Mais bon il y avait pas mal de questions completements connes tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SidOuy
Hypnotic Computer
SidOuy

Féminin Nombre de messages : 215
Age : 29
Localisation : 77
Date d'inscription : 08/06/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: interview de John par PRP (27 mars 2002)   [Retranscription] Interviews EmptyVen 24 Juin - 18:01

INTERVIEW JOHN PAR PRP LE 27 MARS 2002

traduction par moi donc parfois c'est dur a comprendre mdr
itw de john en anglais

PRP : Votre premier album a été récemment certifié Disque De Platine, alors que vous avez aussi obtenu le statut de Platine dans d’autres pays, sans parler qu’il a démarré n°1 sur les BillBoard charts et a reçu des éloges de la part du Time magazine. Est-ce que la vague continuelle de la réussite t’a déjà accablée ?
John : Pour nous, le succès n’est pas déterminé par le nombre d’albums que nous vendons. C’est plutôt en étant fier de ce que nous avons créé et à mon avis nous sommes autant couronnés de succès le jour de la sortie de l’album que nous le sommes aujourd’hui. Nous sommes juste fiers de ça et je ne pense pas que ça partira/s’enlèvera de la grandeur des albums si ça ne vend pas beaucoup de copies, et je ne pense pas que ça s’y ajoutera si ça se fait. Pour les dires du magazine Time, eh bien c’est juste une source des médias pour les gens pour apprendre plusieurs choses, et comme nous vendons beaucoup d’albums les gens s’y intéressent. Merci d’écrire à propos de nous mais écrire sur nous d’une manière positive ou négative ne fait pas de différences sur notre façon de créer notre art.

Avec une croissance constante des fans, vous devez jouer dans des endroits plus grands, avez-vous déjà omis l’intimité des spectacles plus petits ?
Nous avons fait tout ce que nous avons pu pour la garder dans les petites salles, telles que ce soir au lieu de faire un spectacle énorme à Londres, nous faisons 3 dates à Brixton Academy qui est probablement aussi petit que où nous pouvons aller maintenant. Jouer dans des salles plus petites et faire 15 nuits à l’Astoria n’aurait simplement aucun sens. Il y a du positif et du négatif à jouer dans des grandes salles. Le positif est de jouer en face de tout le monde et personne ne le rate et les fans ne profitent pas des trafiquants. Le négatif est que vous n’avez pas de sentiment d’intimité, mais nous croyons que, quelle que soit la taille de la salle, nous sommes toujours intimes avec notre public. Donc nous essayons et utilisons ce genre de mentalité.

Vous avez été un groupe qui tourne énormément, est-ce que vous avez l’intention de continuer à rester sur la route après « Toxicity » aussi longtemps que vous avez fait pour votre album précédent ?
Je ne pense pas que nous ayons vraiment le choix car la demande est plutôt énorme. Nous ne tournerons probablement pas autant d’années que nous avons fait pour le dernier album, et nous prendrons plus de pauses entre les tournées tout simplement car nous voulons que ça dure longtemps et ne pas nous tuer.

Comme tu as dit, la demande est énorme et vous avez récemment tourné en Australie pour la première fois. Comment était-ce ?
C’était génial, nous avons passé un bon moment. L’Australie est un endroit formidable pour tourner. Ils ne nous avais jamais vu avant, ils étaient très intéressés en voyant ou pas notre concert mesuré à notre album et je pense qu’ils étaient agréablement surpris de ce que a donné !

Le groupe a étendu ses activités plutôt tard, avec les side projects de Serj, Bad Girls et Serart, ainsi que son label Serjical Strike Records, Daron qui produit The Ambulance et Shavo qui mixe et dirige des vidéos. Et toi, tu ne fais pas de side projects en ce moment ?
J’en fais mais je n’aime pas vraiment en parler car ça ne fait pas partie du groupe. La plupart des choses que je fais, tu ne sauras jamais que c’est moi qui les ai faites. Pour le moment, je me concentre à 95% du groupe et à 5% de moi-même.

Avec le groupe qui établit énormément de fans grâce à votre succès récent, vous avez définitivement pu créer une solide plate-forme pour exprimer vos sentiments plus facilement à travers d’autres projets. Est-ce que tu crois que les side projects deviendront plus courants dans l’avenir pour le groupe ?
Tout le monde touchera un peu à tout, nous avons tous l’intention de nous servir de nos talents dans d’autres domaines qui peut-être toucheront System Of A Down dans un proche futur.

As-tu entendu parler des autres projets à venir de Serj, peut-être offrir une description sur ce à quoi les fans pourraient s’attendent ?
Oui bien sûr. Nous sommes vraiment fiers de ce que nous faisons et nous respectons et admirons chacun des autres talents donc nous voulons savoir les avis des autres membres du groupe. S’attendre à l’inattendu, c’est un peu farfelu.

Il paraît que le groupe travaille sur une prochaine vidéo, est-ce qu’il y a une estimation du temps que ça va prendre pour qu’elle sorte, ou peut-être même un renversement de ce que les fans peuvent s’attendre à voir dessus ?
Nous essayons de le faire sortir en décembre cette année. Beaucoup de séquences de concert. Pas beaucoup de backstage comme nous voulons que les gens aient une impression de ce que nous sommes en concert, et ce sera notre premier DVD, ce sera comme notre premier album dans ça, ça sera vraiment brut.

C’est tout à fait respectable de voir que malgré que vous ayez assez de succès pour emmener des groupes qui vous offriraient plein d’argent, vous choisissiez d’emmener les plus petites premières parties que vous aimez telles que Mindless Self Indulgence et The Dilligner Escape Plan. Après avoir passer énormément de temps à l’ouverture des concerts avec des premières parties de toute sortes, qu’est-ce que ça fait de pouvoir tourner avec des groupes que vous admirez et en tirer profit ?
Je ne comprends pas les groupes qui payent pour faire une tournée. Ça n’a pas de sens pour moi, je ne pense pas que c’est la meilleure façon pour aborder les choses. Nous choisissons les groupes que nous aimons regarder tous les jours. Nous ne voulons pas avoir un groupe de haut niveau qui sont écoeurés par nos goûts musicaux, que nous devons faire asseoir là et les supporter. J’aime regarder Dillinger Escape Plan et peut-être qu’ils ne sont pas le plus grand groupe du monde et n’ont pas une énorme attraction, mais nous présentons quelque chose un peu différent à notre public et je pense que nous avons un public qui comprend un peu plus les différents genres de musique et sont ouverts à la musique que vous l’aimiez ou pas. Nous ne voulons pas les décevoir en amenant le groupe rap métal le plus récent dont le label paierait 50 000 $ pour qu’on les prenne sur la tournée.

Est-ce qu’il y a d’autres groupes avec qui tu aimerais faire une tournée ?
Beaucoup de groupes. Queens Of The Stone Age, Rush. Beaucoup trop pour les citer.

Depuis votre début, proche du bas de la musique, jusqu’aux gros titres au Ozzfest, qu’est-ce que ça fait d’être revenu d’aussi loin et regardes-tu en avant pour voir ou attendre un groupe dans les classements de ces années en particulier ?
C’est sans aucun doute une progression. On a débuté sur la Seconde Scène en étant un seul groupe parmi beaucoup d’autres, puis on s’est amélioré jusqu'à devenir premier sur la Scène Principale et maintenant nous sommes dernier sur cette scène. Vous pourriez appeler ça une amélioration intéressante.

Il est dit que Serj a été poussé à obtenir le Mindless Self Indulgence ces années au Ozzfest, avec tout le soutien de System montré au MSI, est-ce qu’il y a une connexion spéciale entre les groupes ou est-ce que c’est plus l’admiration ou le respect mutuel ?
Ouais pourtant je ne crois pas que ça va arriver. Nous pensons juste que c’est un style de musique intéressant et nous l’aimons pour ce que c’est. Ce n’est pas ça pour tout le monde mais dans ce cas System Of A Down non plus.

Une production importante de chansons est encore laissée sur le côté des sessions d’enregistrement de « Toxicity », est-ce qu’il y a des projets pour les sortir sur un autre album ou un EP, peut-être plus tard dans l’année ?
Vous en verrez quelques unes sur des flip sides (b-sides), d’autres sur des bandes son mais la plupart seront gardées. Première chose, nous allons écrire ce prochain CD comme si nous n’avions pas de chansons mais vous en verrez peut-être.

Avant le 11/09, la plupart des albums contenant des propos politiques étaient ignorés de la tendance générale. Cependant, depuis ces tragiques évènements, la conscience du public dans son ensemble a été beaucoup plus perspicace. Est-ce que tu t’aperçois que le contenu lyrique des groupes prend peut-être plus à cœur maintenant qu’avant ?
Je ne sais pas si nous sommes vraiment un groupe motivé politiquement. Nous ne sommes sans doute pas effrayés de poser des problèmes politiques et sociaux. Toutefois, je ne sais pas si ça prend plus à cœur maintenant.

Peu après les évènements du 11/09, Serj a écrit un texte intitulé « Understanding Oil » que vous deviez plus tard enlever de votre site après avoir reçu des menaces. Est-ce que c’était frustrant d’avoir une opinion sur les évènements autant mal compris ?
Eh bien, c’est une chose typique qui arrive quand vous avez peur, ce que les Américains étaient, tout comme nous. C’est facile de chercher quelque chose à blâmer et parfois, les gens confondent le patriotisme avec la peur et ils essaient de montrer à quel point ils sont patriotes en réprimant quelque chose d’autre qu’ils n’ont pas encore compris. Avant de condamner quelque chose, essaye au moins de le comprendre. C’est tout ce que nous essayons de dire.

La polémique a semblé suivre le groupe de près autour de la sortie de l’album, comment c’était de vivre à travers l’émeute qui a pris place au concert catastrophique que tu as joué à Hollywood l’année dernière ?
C’était un moment terriblement mouvementé et je suis sûr que la maison de disque était contente de la presse libre qu’ils ont eue mais nous, nous ne le sommes pas. Nous avons été humiliés et ça, beaucoup de nos fans, et on ne sait même pas s’ils étaient nos fans ou s’ils voulaient juste voir un concert gratuit, s’en fichaient pas mal et n’ont montré aucun respect. Nous avons été profondément humiliés à cause de ça et nous nous attendions à plus de nos fans.

En ayant été signé par le label d’une major en 97, on pourrait dire que vous avez payé pour vous retrouvez là où vous êtes aujourd’hui, plutôt que beaucoup d’autres artistes qui ont rompu leur contrat pas longtemps après la sortie de leur premier album grâce à un succès unique. Que penses-tu du développement des groupes depuis ce temps ?
Nous avons passé beaucoup d’étapes, comme on fait plusieurs groupes comme Korn, The Deftones et Rage. Ces groupes font quelque chose qui n’est donné à personne d’autre et sont après imités par 50 groupes qui rendent sensationnel ce qu’ils imitent et ils se font beaucoup d’argent et vendent beaucoup d’albums. Toutefois, cette « recette » s’élèvera jusqu’au sommet et nous verrons qui est toujours là dans les 5/10 prochaines années. Aux groupes qui arrêtent rapidement, je leur souhaite bonne chance car parfois l’étoile brille 2 fois plus que normalement, et à la fin elle brille à moitié moins.

Une des choses qui manque vraiment dans la majorité du monde de la musique d’aujourd’hui est un manque de soutien et de développement d’un artiste pour les groupes à l’avenir prometteur. Il n’y a pas si longtemps, un groupe non orienté commercialement pourrait faire un clip et un an ou deux de tournée, il n’y avait pas de questions posées. Cependant, la plupart des labels d’aujourd’hui, au lieu de ça, font de la publicité pour un groupe au premier signe d’échec. Penses-tu que la musique dans son ensemble peut souffrir de ça quand ces gestes deviennent banals ?
Peut-être il y a 20 ans. Le développement d’un artiste n’a pas été une réelle issue pour les labels depuis 20 ans. Il y avait un temps où, si tu vendais 10 000 copies de ton album, le label serait derrière toi seulement si tu en as vendu 100 000. La réalité est que ces labels ne sont pas plus longtemps propres aux artistes mais aux sociétés qui ont un niveau bas et c’est ce à quoi elles sont intéressées. Elles doivent obéir en fait à leurs actionnaires.

Est-ce qu’il y a des groupes actuels que tu aimes particulièrement ?
Il y a beaucoup de bonne musique mais aussi beaucoup de merde et ce n’est pas vraiment à moi de dire qui est quoi. C’est plutôt aux gens de décider pour eux-mêmes.

A quoi pourrait-on s’attendre pour System en 2002 ?
Nous en tournée, nos culs posés.

La tournée de Pledge Of Alliance peut-être ?
C’est possible. Avec une bonne équipe et une bonne situation on le fera. Nous ne ferons rien de mal.

A propos de ça, quelque remerciements ou blâmes pour cette auto promotion?
Merci à tous ceux qui nous ont soutenus et pour les gens qui nous détestent merci aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fotow-by-sid.skyrock.com
katsoad
Tony Danza


Nombre de messages : 5
Localisation : bayonne
Date d'inscription : 05/06/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyDim 26 Juin - 16:00

vous savez ou on peut trouver la video de cette interview svp?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silvano
Choking Chick
Silvano

Masculin Nombre de messages : 365
Age : 30
Date d'inscription : 13/06/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyLun 27 Juin - 17:01

Ouai faut auriez pas aussi des interviews video a nous faire partager ? alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SidOuy
Hypnotic Computer
SidOuy

Féminin Nombre de messages : 215
Age : 29
Localisation : 77
Date d'inscription : 08/06/2005

[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews EmptyLun 27 Juin - 17:07

si on les trouve on les postera...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fotow-by-sid.skyrock.com
Contenu sponsorisé




[Retranscription] Interviews Empty
MessageSujet: Re: [Retranscription] Interviews   [Retranscription] Interviews Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Retranscription] Interviews
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Systemofadown .be .fr .eu :: System Of A Down :: Général-
Sauter vers: